lundi 5 novembre 2012

Echo aux peintures d'Olivia Rolde



Carnaval sauvage 195x130 huile sur toile 2010   http://www.olivia-rolde.com/
Ce peut-être 
un envoi poétique 
ce territoire 
ou 
une tornade
ou
une plage.

- A tension -
pour peindre
de nuit
ses couleurs aériennes
ou intra-océaniques
elle place un coup de projecteur
sur les grands espaces.

Après avoir sillonné et suivi
chaque trait chaque courbe
Après avoir gratté cherché sous
chaque couche
- jusqu'au dernier appel -
du moindre fragment
elle pose la palette.
Parfois
un tube de peinture s'écoule
sur le parquet
sous un pied volant
pris lui aussi d'étonnement.
Puis un recul
pour mieux y entrer encore
sur la toile
dans les grands espaces.

Ce n'est plus la couleur qu'elle cherche
c'est plus loin - la lumière.
Ce sont les correspondances
Invitation à l'imaginaire.
Imagine, toi.
Pays de Jules Verne
enfouis réinventés,
vitraux et arabesques slaves,
silences et grâces profanes,
sable chinois et ombrelles safranées,
onguents carmins sur les mercatus 
d'une côte ouest ou sud africaine,
des igloos dans l'hémisphère sud
la tête au nord

d'un autre regard
on peut y voir 

des faces emprisonnées
des yeux derrière des barreaux
des mains empoisonnées
des archipels en réclusion.

C'est un voyage -
L'oeil 
arpente sur sa carte intérieure
déboussolé
défragmenté.
Trouve 
dans un lieu à soi,
dans tous les possibles.
Le regard devenu prisme. 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire